Quel vehicule louer pour un sejour en Guyane?

par Jan 26, 2022actualite

Se rendre en Guyane est une garantie de dépaysement tant ce territoire ultramarin tranche avec ce dont on est habitué en métropole. Encore épargnée par le tourisme de masse qui contribue à son charme, les bonnes raisons de s’y rendre ne manquent pas. Tout d’abord grâce à ses paysages magnifiques, entre l’océan atlantique sud et la jungle de la forêt amazonienne, tous deux abritant une faune et une flore exceptionnelle représentant un réservoir de biodiversité précieux. Les visiteurs se pressent aussi pour découvrir sa culture métissée, riche de l’apport des nombreuses communautés autochtones et créoles, avec leurs traditions et leurs spécialités culinaires uniques. Enfin, les professionnels et amateurs de l’aventure aérospatiale connaissent bien le centre de lancement de Kourou d’où décollent les fusées européennes. Dans cet article, focus sur la mobilité, ou vous trouverez des conseils sur le choix de location de voiture le plus adapté ainsi que sur les particularités de circulation dans ce territoire.  

Privilégier une voiture adaptée au réseau routier local

Le réseau routier guyanais est peu dense, ainsi, dès que l’on veut s’aventurer dans des zones rurales, il vaut mieux s’assurer d’avoir un véhicule qui tienne la route.  On privilégiera donc le choix d’un quatre roues motrices, ou à minima d’une voiture assez haute qui permettra d’anticiper les obstacles de plus loin, lorsqu’on se rendra dans une agence de la location de voiture en Guyane. Nul besoin de choisir une sportive ou une voiture rapide, les autoroutes sont inexistantes dans la région, tout au plus, on trouve quelques voies rapides, servant à desservir les alentours de Cayenne.  Au-delà ce sont des nationales qui desservent les grands centres urbains entre eux. Il est également bon de savoir que pour pouvoir accéder à la location d’une voiture, le conducteur devra être âge de 21 ans minimum. De plus, il faudra également présenter un permis de conduire justifiant une expérience de conduite de trois ans minimum.

Vous pourrez facilement louer une voiture à votre arrivée, sans avoir à porter vos valises sur des kilomètres, à l’aéroport Félix Éboué. Les autres villes sont par ailleurs bien pourvues en agences de location. Ainsi, si vous choisissez, comme il est commun dans cette région étendue, d’emprunter les vols intérieurs pour raccourcir le temps de trajet, vous n’éprouverez aucune difficulté à retrouver une voiture après votre atterrissage. Il est d’ailleurs possible de réserver via téléphone ou internet, afin de s’assurer de disposer d’un modèle qui nous convient, mais aussi pour réduire le temps de traitement une fois sur place. Néanmoins, parcourir le littoral côtier en voiture est une excellente manière de le découvrir.  Vous pourrez ainsi admirer les magnifiques panoramas qu’il offre au regard des visiteurs, qu’il ne manque pas d’émerveiller, et qui contribuent à la réputation de grande beauté naturelle de la région. 

Conseils de conduite sur place

Les règles qui s’appliquent sur le réseau routier guyanais sont les mêmes que celles ayant cours sur le territoire métropolitain, néanmoins, certaines bonnes pratiques doivent être mises à la connaissance des automobilistes n’étant pas accoutumé à ses spécificités. En premier lieu, on ne saurait assez insister sur la nécessité d’adopter une conduite particulièrement prudente, et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les conditions climatiques que l’on trouve sous ces latitudes mettent l’intégrité de la chaussée à rude épreuve, en cause, les fortes pluies qui balayent vigoureusement la zone. Cela entraine donc fréquemment l’apparition de nids de poule sur la chaussée, que les services publics d’aménagement et d’entretien peinent à remettre en état dans des délais rapides, tant ils sont monnaie courante. Vous l’aurez de ce fait compris, il est ainsi fortement conseillé d’avoir le pied léger sur l’accélérateur pour pouvoir les anticiper, et à défaut ne pas causer de dégâts si on ne les a pas vus au préalable. De plus, la couverture forestière dense entraine des chutes d’arbres et de branches fréquentes qui entravent les voies de circulation. Il n’est d’ailleurs pas rare que les tronçons les plus touches par ces dégradations voient leurs limitations de vitesse réduite pour limiter les accidents. Il faudra de ce fait faire preuve de vigilance si l’on ne veut pas les dépasser par inadvertance et écoper d’une amende. 

Vous connaissez désormais l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour circuler sereinement en Guyane, il ne vous reste plus qu’à explorer et découvrir les trésors de cette région sublime.